La Lithothérapie ?

Qu'est-ce que la Lithothérapie

La lithothérapie est “la thérapie par les pierres”.


Il s’agit d’une médecine douce qui utilise les pierres pour rééquilibrer et harmoniser l'énergie du corps, ou parties du corps, qui en ont besoin.
C'est une thérapie holistique, elle opère sur une personne dans sa globalité (plan physique, émotionnel, mental et spirituel).

Il existe deux procédés : 
La lithothérapie intuitive et la lithothérapie analytique.

- La lithothérapie intuitive est la plus ancienne. Elle détermine la pierre adéquate au moyen de son ressenti  et s’en sort donc sans superstructure quasi-scientifique, son intuition. Elle s’est très répandue surtout pendant la période New Age (1960-1970).

- La lithothérapie analytique va avoir une approche plus scientifique des pierres. Cette forme de lithothérapie s’est fait connaître en 1985 par Michael Gienger (fondateur de l’association Steinheilkunde e.V.
et du groupe de recherche Steinheilkunde à Stuttgart). Selon lui, les minéraux transfèrent les informations sur leur composition chimique (oligo-éléments), leur structure et leur genèse géologique par l'intermédiaire de leur propre rayonnement (tout corps émet une vibration qui lui est propre suite aux liaisons covalentes ou ioniques de ses éléments chimiques et émet donc son propre champ électromagnétique). Ces rayons d'information aboutiraient à des réactions du corps, de l'âme et de l'esprit.

Plus récemment, grâce aux travaux sérieux et rigoureux d’un docteur en philosophie des sciences, Robert Blanchard, la lithothérapie vient notamment de gagner en explications scientifiques.

Il explique dans son livre “La lithothérapie scientifique”:

Les pierres ne sont pas des corps inertes. Malgré leur apparence de stabilité moléculaire et d’immuabilité, les pierres sont comme tous les corps de l’univers : elles se caractérisent par des constantes physiques comme la masse, la chaleur, la radioactivité, l’électromagnétisme…” et que “Les scientifiques ont démontré que chaque pierre interagit avec l’extérieur par des échanges ioniques, thermiques, électromagnétiques ou encore radioactifs en fonction de la plus ou moins grande présence d’aluminium, de lithium, d’iode, de brome, de silice, de nitrate, de potassium, éléments chimiques qui constituent le tableau du chimiste Mendeleïev.”

Le Dr Sall pense que la médecine classique qui travaille sur la médication chimique a besoin de plus en plus d’être complétée par d’autres démarches de santé comme l’homéopathie, la phytothérapie, l'acupuncture, l’oligothérapie et la lithothérapie.

La plupart des médecins pensent que l’alimentation actuelle nécessite en tout état de cause des compléments alimentaires pour assurer la totalité des besoins de l’organisme”. Ils prescrivent donc régulièrement des compléments alimentaires, par exemple : pour les premiers mois des bébés, pour les périodes de grand froids, les carences en fer, etc.

Dans cette démarches, les propriétés des pierres seront celles des éléments qu’aura déterminé l’oligothérapie, puisque les oligo-éléments sont ceux-là même qui composent les pierres”.


Les pierres sont donc d’excellents “compléments” au traitement médical ou autres soins comme la psychothérapie, kinésithérapie, etc.

La lithothérapie Analytique/pseudo-scientifique, inspirée de M. Gienger et de M. Blanchard, est celle exercée par Sébastien AVERLANT.


ATTENTION : en aucun cas, les pierres sont “magiques”. Elles ne remplacent pas un avis médical ou un médicament prescrit par un médecin.

Un peu d'histoire

  • Pline l'Ancien
  • Hildegarde de Bingen

Il est difficile de savoir exactement depuis quand remonte l'origine de la lithothérapie. Cependant, depuis des milliers d'années, pour la médecine traditionnelle, les pierres et minéraux ont une grande importance. Même les rois, reines, les religions de toutes les civilisations du monde entier en trouvent un intérêt très prononcé (tombes, armes, armures, bijoux, etc.)


Pline l'ancien et Dioscoride (l'un encyclopédiste et l'autre médecin, pharmacologue et botaniste) dans l'antiquité Romaine considéraient le minéral comme un composant essentiel de la médecine. Il l'a été également au moyen-âge avec les écrits de Hildegarde de Bingen, qui est à l'origine de beaucoup de remèdes à base de pierres qui se seraient montrés efficaces à son époque.


Il a fallu attendre le XIXème et XXème siècle, pour que les scientifiques vont rapprocher la nature du minéral et sa fréquence vibratoire, à celle des animaux et des hommes que les pierres peuvent soigner.


Au XIXème et XXème siècle, lorsque les scientifiques vont rapprocher la nature du minéral et sa fréquence vibratoire, à celle des animaux et des hommes que les pierres peuvent soigner. C’est à ce moment, que l’on parlera de maladie suite à un dysfonctionnement énergétique.

Au milieu du XXème siècle, Ruth Drown évoque la science radionique qui se divise en plusieurs principes:

1. Toute matière émet une radiation unique pour chaque substance/objet. Toute matière vibre ou oscille. L'oscillation de la matière produit des fréquences et des résonances moléculaires 

2. Cette radiation est de nature électromagnétique. Tout dans l'univers est en mouvement constant 

3. Chez les êtres humains, cette radiation influence le système nerveux qui véhicule l'information. Les fréquences et les résonances de la matière transmettent et reçoivent l'information de leur structure. 

4. Les bio-fréquences et les bio-résonances moléculaires peuvent être transformées ou changées après la modification de l'information et donc aptes à modifier les champs énergiques où ce qui émane d’elles. 

5. Ces fréquences transmettent ou reçoivent l'information. Avec cette information la matière existe dans les domaines énergétiques divers.
Donc, depuis le XXème siècle, il y a une tendance à vouloir rendre “scientifique” l’approche des soins par les pierres.

Mais dans les années 60, ces avancées positives ont été perturbées par le mouvement américain appelé “New Age”, courant spirituel, reprenant de nombreuses pratiques de médecine douce et notamment l’utilisation moyenâgeuse des cristaux (promouse l’intuition et l’ignorance plutôt que la réflexion, l’empirisme et la connaissance des pierres). 

Suite à cela, les progrès de recherche sur les soins par les pierres va considérablement reculer.


Pour ma part, je préfère mettre en avant la combinaison scientifique contemporaine et les connaissances rationnelles sur la formation des minéraux, plutôt que d’avoir cette approche “magique” des pierres.